Micheline Reboulleau

ARTISTE PEINTRE – ATELIER D'OPALE

Presse

Gevrey-Chambertin : Micheline Reboulleau est “maître du temps”

Une cérémonie a été organisée pour remettre le prix de la quatrième édition de l’exposition concours de peinture Gibri’art à Micheline Reboulleau.

Après une quinzaine de jours d’exposition, l’office de tourisme du canton a organisé, dans la salle de réception de la mairie, la remise du prix de la quatrième édition de l’exposition-concours de peinture Gibri’art.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Christophe Lucand, représentant la municipalité, ainsi que d’une centaine de personnes, dont de nombreux artistes bien connus comme Robert ­Hézar, Colette Roche et ­Elisabeth Lépine et de Christophe De Oliveira, directeur de l’agence local du Crédit ­Mutuel, partenaire culturel de l’office.

Avant de remettre le ­trophée, Michel Neveu, président de l’office de tourisme, a ­remercié le travail de Jocelyne Castagnier, présidente du ­jury, et de Georges Laurent, vice-président et responsable de la commission ­peinture. Ensuite, il a fait la biographie de la lauréate Micheline ­Reboulleau, ­originaire de la ­Côte d’Opale et passionnée par la peinture à l’huile et l’aquarelle. Dès ses débuts, elle a un goût pour le mouvement et pratique son art de l’Irlande aux plateaux de l’Atlas tout en passant par la ­Bretagne. Elle sait associer peinture et musique, qui fait dire, autour de Micheline ­Reboulleau, qu’elle est ­totalement dans le mouvement et donc dans le temps thème du GibriArt 2013. En fin de cérémonie, ­Micheline Reboulleau a reçu des mains de la présidente du jury ­Jocelyne Castagnier le ­trophée GibriArt 2013, un bronze unique signé par l’artiste Michel Faget, ­viti-sculpteur.

mr

Daix : Micheline Reboulleau accueille les visiteurs

atelier-ouvert-pierre-gallion-photo-pierre-gallion

Dans le cadre de la journée “Cours et jardins d’artistes” du collectif Treize Plus, la plasticienne et aquarelliste Micheline Reboulleau accueillera les visiteurs dans son atelier dimanche, 20, rue d’Hauteville. Pour l’occasion, elle recevra la sculptrice sur papier Édith Nicot. Informations au 03.80.58.21.09.

Quand Micheline Reboulleau croque Thierry Caens / Le bien public

Remilly-en-Montagne

Micheline Reboulleau, peintre aquarelliste dijonnaise, poursuit sa balade de décembre à Saint-Apollinaire par ce parcours à Remilly-en-Montagne. Utilisant les techniques à l’eau, rapides et sans retour, l’artiste cherche à allier l’atmosphère au mouvement et à s’abstraire de la réalité à l’écoute du silence…

Son art est le fruit d’une longue expérience – elle a exposé pour la première fois dans son Pas-de-Calais natal à l’âge de 12 ans! – et depuis près de trente ans, elle expose paysages et scènes de la vie artistique.

Les moines de l’abbaye de Cîteaux se sont chargés de tout ce qui fait sa réputation aujourd’hui : finesse du regard, grâce du trait, sûreté du traitement de la tache colorée.

« Bien Public »

Des cours d’aquarelle avec les Familles fontenoises

Dans le cadre de l’association des Familles fontenoises, un cours d’aquarelle est dispensé le samedi de 9 h 30 à 11 h 30. Il est encadré par ­Micheline ­Reboulleau.

Ils sont une quinzaine à participer assidûment à cette séance. Tous ces aquarellistes à la recherche de perfectionnement ont trouvé une formule pour se définir : « Nous sommes des “Lavis mêlés” ». Et d’expliquer : « Le lavis est un terme technique spécifique à l’aquarelle qui signifie application de pigments et d’eau. On a voulu jouer avec les mots, avec ce que l’on fait et avec ce que l’on est. Le mot “mêlés” restitue bien ce que l’on est. En effet, le samedi matin, pour pratiquer notre hobby, nous sommes très unis et nos vies sont liées dans le cadre de notre activité ». « Nous travaillons le dessin, la technique, le cadrage », précise Micheline Reboulleau. Samedi dernier, c’était en effet de cadrage qu’il s’agissait. Les élèves devaient reproduire une partie d’une photo, d’un dessin. L’application et la précision étaient de rigueur. « De temps à autre, nous allons aussi travailler notre savoir-faire au musée des Beaux-Arts à ­Dijon. »

Pour les aquarellistes, une manifestation importante est annoncée : « Il s’agit d’une exposition », explique encore la professeure. « La date et le lieu restent à définir. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s